EUGÈNE GABRITSCHEVSKY

(1893-1979)

De juillet à décembre 2016, nous présentons une sélection importante d’œuvres rarement montrées
d’Eugène Gabritschevsky.

Cet artiste, que Jean Dubuffet et Alphonse Chave découvrirent en 1960, a une œuvre à part dans le monde artistique.
Né en Russie, il fit des études scientifiques à l’Université de Moscou qui l’amenèrent à se spécialiser dans la recherche sur l’hérédité. Il émigra ensuite aux États-Unis où sa carrière scientifique débuta en 1924 à l’Université Columbia de New York et se poursuivît dans le laboratoire Woods Hole dans le Massachusetts. Il vint ensuite à Paris à l’Institut Pasteur pour poursuivre ses recherches. Mais il fut victime d’une crise psychique violente en 1929 qui entraina son internement dans un hôpital à Haar près de Munich dès le début des années 1930.
L’histoire du scientifique s’arrêta en 1929, date à laquelle commença sa vie de peintre tourmenté par la maladie. Cette seconde époque qui s’acheva par sa mort en 1979, fut une longue succession de périodes créatives dont les seuls témoignages qui subsistent sont des œuvres sombres et secrètes envahies de fantômes et de présences séduisantes.
En parallèle à cette exposition, un ouvrage en préparation depuis plusieurs années sera édité par la galerie. Il s’agit d’un livre de 200 pages comportant 300 reproductions, des textes originaux de Jean Dubuffet et Daniel Cordier, de Florence Chave-Mahir et Pierre Wat, d’Élie-Charles Flamand et Georges Limbour ainsi que de nombreux documents d’archives : textes, lettres, photographies d’Eugène Gabritschevsky et Georges, son frère.
Cette présentation est parallèle aux expositions de la Maison Rouge à Paris (été 2106), Collection de l’Art Brut à Lausanne (Suisse) (automne 2016), Folk Art Museum New York (2017) qui comporteront un nombre important d’œuvres de notre collection.